Les différents types de fiscalité immobilière

 

Les agences du réseau Cimm Immobilier se tiennent régulièrement informées des actualités liées au domaine de l’immobilier. Olivier Moncenis est co-responsable de trois agences immobilières localisées en Isère :

 

Dans la vidéo ci-dessus, il nous apporte son éclairage sur la fiscalité appliquée au domaine de l’immobilier.

 

La fiscalité immobilière se décline en quatre axes 

  • la fiscalité à l’acquisition (les frais de notaire).
  • la fiscalité à la détention (les impôts locaux et l’impôt sur la fortune).
  • la fiscalité à la cession (les plus-values immobilières).
  • la fiscalité à la location.

 

Deux types de fiscalité appliquées à la location

  • la fiscalité à la location nue (revenus fonciers).
  • la fiscalité à la location meublée.

 

La fiscalité à la location meublée comporte deux régimes

  • le régime du micro-foncier.
  • le régime réel d’imposition.

 

Le régime du micro-foncier est le régime déclaratif de droit commun. Il s’applique uniquement aux loyers inférieurs à 15 000€ hors taxes. Il permet un abattement de 30% effectué directement par l’administration fiscale, et ne nécessite aucune déclaration : c’est l’administration s’en charge automatiquement.
Toutefois, il n’y a aucune possibilité de déduire les frais et charges.

 

Quant au régime réel d’imposition, il est sur option du contribuable et permet de déduire les frais de gestion et de conservation du bien (travaux, taxes, honoraires, intérêts d’emprunt).

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !

À propos de l'auteur 

En charge du web-marketing au sein du siège social de Cimm Immobilier.

A propos Audrey-Laure 96 Articles
En charge du web-marketing au sein du siège social de Cimm Immobilier.

4 Commentaires

  1. bonjour,

    dans un premier temps il faut savoir que les locations nues dépendent du régime du micro foncier tandis que les meublés dépendent du régime micro bic.
    la principale différence réside dans l’abbatement fiscal ,
    il est de 30% pour le micro foncier (location nue) et de 50% pour les meublés.
    Par ailleurs il serait intéressant de se pencher sur le régime du réel d’imposition.

    je reste à votre disposition pour plus de renseignements.

  2. Dans l’état actuel du projet on ne parle pas de la fiscalité pour la location meublée. En effet il s’agit d’une des deux dernières niches fiscales avec les travaux de rénovation mais jusqu’à quand ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*