Achat d’une maison : Les 5 facteurs incontournables pour faire le bon choix

Avez-vous comme projet de devenir propriétaire d’un appartement ou d’une maison ? Avant de trancher, il faut prendre le temps de réfléchir pour vous assurer une prise de décision dans les meilleures conditions possibles. Voici une liste qui pourrait vous aider dans votre choix d’achat :

Les besoins

Une maison ou un appartement ? Là est LA question que vous devez vous poser en priorité.  Vos recherches résulteront de ce choix qui servira comme base et filtre principal dans votre quête du bien idéal. Il faut prendre en compte les possibles projets futurs comme le fait d’avoir un enfant ou un animal.

Par précaution il est recommandé d’acheter une propriété avec une chambre supplémentaire qui vous permettra d’accueillir vos invités, mais qui pourra tout aussi bien se transformer en bureau pour du télétravail en cas de nouvelle apparition d’épidémie mondiale 😉

localisation géographique

La localisation géographique

Le lieu est un facteur important. Il est nécessaire d’être épanoui dans son espace de vie. La décision de vivre dans tel ou tel quartier, ou ville, peut être dû à diverses raisons, comme le souhait de rester à proximité de ses proches, de son lieu de travail… La question d’un milieu urbain ou rural se pose. L’activité des grandes villes et sa proximité avec de nombreux services est un critère essentiel pour vous ? Ou au contraire préférez-vous vivre au grand air loin de l’agitation de celles-ci ? En effet, les zones d’activités et l’ambiance globale semblent être largement décisives pour un acheteur encore hésitant. Pour beaucoup s’il y a peu de commerces et de services proposés, ou encore s’il règne un climat d’insécurité, cela affectera grandement l’attractivité du quartier et donc la possibilité d’achat.

Le vis-à-vis est aussi à prendre en considération, il rebute de nombreuses personnes et s’affiche comme un véritable critère de non-sélection. Les acquéreurs veulent se sentir chez eux dans leur intimité, sans avoir l’impression d’être épiés.

Et pour un logement en copropriété ?

Voir l’article suivant 

Mais tous ces facteurs ont un impact non négligeable sur les prix et l’acquéreur doit parfois faire des compromis ou augmenter le prix qu’il est capable de dépenser pour son bien.

Les prix

Alors que l’équilibre entre l’offre et la demande est imparfait, il est essentiel de comparer le prix du bien que l’on souhaite acquérir, à ceux déjà existants sur le marché de l’immobilier, afin de s’assurer d’acheter au juste prix.

Qu’est-ce que l’apport personnel ?

L’apport personnel correspond à une somme d’argent, exprimée en pourcentage, que l’acheteur possèderait avant de contracter son emprunt. Cela rassure la banque sur votre capacité d’épargne et facilitera l’attribution d’un crédit immobilier. L’apport personnel est recommandé mais pas obligatoire.

Cet apport personnel est généralement égal (au moins) à 10 % de la somme totale empruntée. Plus l’apport sera conséquent, plus il sera possible de gagner en avantages dans l’achat du bien, comme avoir un meilleur taux de crédit ou faire baisser les frais bancaires. Mais bien évidemment, il est essentiel de fixer un apport personnel concordant avec nos capacités budgétaires. Pour cela, il est possible de choisir son bien sur le marché de l’occasion plutôt que du neuf, où l’on constate des prix bien plus abordables, avec des écarts au mètre carré pouvant être de 15 à 20 % moins cher.

Il est aussi pertinent de penser à regarder les impôts locaux avant d’acheter son bien, cela permettra d’avoir une idée des coûts engendrés selon la localisation.

N’hésitez pas à y vérifier sur : impots.gouv.fr

L’état de la maison

Vous souhaitez acheter un bien d’occasion mais vous sentez-vous prêt à effectuer des travaux ? Pour vous aider dans la rénovation de votre futur chez vous, vous disposez de nombreuses aides mises en place par l’État :

  • L’éco-prêt à taux zéro : permet d’aider à financer la rénovation énergétique de votre logement sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts dispositifs (valable jusqu’en 2023)
  • « Coup de pouce économies d’énergie » : dispositif permettant de bénéficier de primes pour financer certains travaux de rénovation énergétique
  • Aides locales, recensées sur l’ANIL
  • MaPrimeRénov’ : prime destinée à tous les propriétaires. Le montant de celle-ci est calculé en fonction des revenus et du gain écologique des travaux
  • Certificats d’économies d’énergie : les fournisseurs d’énergie offrent des aides financières ou des techniques pour certains travaux liés à l’amélioration de la qualité énergétique
  • Chèque énergie : aide permettant de financer certains travaux (visant à limiter la consommation d’énergie) pour les logements d’individus aux revenus modestes

Pour en savoir plus

Le DPE

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) permet d’estimer la consommation d’énergie et les taux d’émissions de gaz à effets de serre de votre logement. Le DPE est illustré par des étiquettes allant de A (bâtiment économe) à G (bâtiment énergivore). Plus le bien aura une étiquette se rapprochant de A, moins les factures d’énergies seront élevées. Le DPE est un document obligatoire et valable 10 ans.

Découvrez notre article dédié à ce sujet

N’hésitez pas à effectuer plusieurs visites pour prendre le temps de voir si le bien coche un maximum de vos critères et pour repérer toutes les défaillances possibles.

Maintenant à vous de jouer, vous avez (presque) les clés en main !

Vous êtes décidés ?

Faites appel à votre agence Cimm de secteur pour en parler

À propos de l'auteur 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*