Écoquartier de Séqué : nouvel habitat aux portes de Bayonne

eco quartier bayonneBayonne s’ouvre à la tendance des écoquartiers en lançant les travaux du site de Séqué. Celui-ci se trouve à proximité de l’Adour. L’ensemble, intégrant la valeur écologique, comprendra 625 logements.

 

Les foyers sont toujours aussi nombreux à vouloir venir s’installer dans ce qui reste la ville idéale, entre mer et montagne. Pour répondre à cette demande, Bayonne repousse aujourd’hui un peu plus ses limites urbaines en poursuivant son extension. Désormais, la ville se déploie au nord, sur la rive droite de l’Adour, avec l’implantation prochaine de 625 logements sur 14 hectares de terrain. Preuve de la qualité du projet, celui-ci a été primé au concours Écoquartier en 2009.

L’écoquartier de Séqué, c’est son nom, sera réalisé en deux phases. La première, implantée sur les secteurs du Camping et de la Prairie doit être livrée en 2012. La seconde, située sur le Belvédère, devrait s’achever à l’horizon 2013-2014.

Le projet est également basé sur la mixité sociale. En effet, le site sera composé à 35 % de logements locatifs ou en accession sociale, pour 21 % à coût modéré, c’est-à-dire avec un prix de vente compris entre 2 300 et 2 500 € le m². Enfin, les 44 % restants seront dédiés à l’accession et la location simples. Le projet inclut également la création d’un EHPAD de 98 lits.

Ainsi, ce programme immobilier se veut avant tout une réponse aux besoins actuels en matière de type de logements.

La valeur écologique de l’écoquartier de Séqué

La construction accorde également une place importante aux nouvelles solutions écologiques. Elle appartient d’ailleurs à l’Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU), une démarche proposée par l’ADEME.

Ainsi, sa valeur écologique prend toute sa place avec la mise en œuvre de logements à faible consommation d’énergie, prévoyant aussi la gestion de l’eau de pluie et des déchets de façon durable.

Le bassin de rétention sera notamment planté, évitant la mise en place de bacs artificiels. L’arrosage des espaces verts sera, pour sa part, en partie assuré par la récupération de l’eau de pluie.

Enfin, la commune contribue également, à son niveau, à ce projet de construction en adaptant la carte des transports : une nouvelle définition des transports en commun est ainsi déjà à l’étude. En outre, la municipalité prévoit la mise en place d’aires de covoiturage.

Hugo Le Gall

À propos de l'auteur 

Articles rédigés par diverses personnes du siège social de Cimm Immobilier.

A propos équipe communication 116 Articles
Articles rédigés par diverses personnes du siège social de Cimm Immobilier.

1 Commentaire

  1. Très bien et pour quand un écoquartiers sur mon secteur?
    enfin on se réveille j’approuve l’initiative, à étendre partout en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*