Toujours plus de taxes sur les plus-values immobilières

Nouvelle taxe

Mauvaise nouvelle pour les détenteurs d’une résidence secondaire. L’Assemblée nationale vient en effet d’adopter l’amendement de Christian Eckert, rapporteur général de la commission des finances, instaurant une nouvelle taxe sur toutes les plus-values supérieures à 50 000 euros (hors résidence principale). Dès 2013, les plus-values ne seront plus seulement taxé à 19 %  auxquels s’ajoutent les 15,5 % de prélèvements sociaux, il faudra également y ajouter une taxe de 2 % sur les plus–values comprises en 50 000 à 100 000 euros, 3 % de 100 000 à 150 000 euros, 4 % de 150 000 à 200 000, 5 % de 200 000 à 250 000 et enfin 6 % pour plus de 250 000 euros. Certaines plus-values pourraient ainsi être imposées à plus de 40 %. Selon Christian Eckert, « 68% des dossiers » concernent, en France, des plus-values d’un montant inférieur à 50 000 euros. Les députés, ont revanche, abandonné un amendement visant à instaurer une taxe de 5 % sur les résidences secondaires dans les zones tendues. « Il n’était pas opportun d’ajouter un impôt de l’Etat sur un impôt local », a déclaré le rapporteur général.

À propos de l'auteur 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*