la CAR : California Association of Realtors

La CAR, une organisation professionnelle dédiée à l’ immobilier aux Etats-Unis

California Association of Realtors

Lors du voyage Cetelem-AMEPI aux Etats Unis, nous avons été reçus par la CAR, l’une des plus puissantes organisations professionnelles locales des Etats Unis.

La CAR compte 170 000 adhérents. C’est un syndicat qui fournit de nombreux services : documentation et formulaires juridiques, formations (essentiellement “en ligne”), assistance à ses membres, action de lobbying.

Son site web est moitié public, moitié en intranet. Il présente 4 000 000 de propriétés à vendre ! C’est le plus grand fichier mondial du secteur.

La société d’édition intégrée propose 150 documents “en ligne”, régulièrement mis à jour. 95 % des agents immobiliers utilisent ces formulaires, parmi ceux-ci 5 % utilisent également la signature électronique : il n’y a presque plus de papier, et peu de recours à des avocats. 35 Etats achètent ces formulaires.

En comparaison, en France, de nombreux agents font rédiger les compromis par les notaires ; les autres utilisent encore majoritairement le papier, même si les documents en ligne commencent à se développer.

Les agences immobilieres après la crise

Le marché immobilier a beaucoup souffert, les agents immobiliers disent qu’ils travaillent deux fois plus qu’avant pour un revenu divisé par deux. Beaucoup de ceux qui étaient venus entre 2003 et 2005 ont quitté la profession.  33 % des vendeurs ont vendu à perte en 2009, 0 en 2004; 39,4 % des vendeurs veulent racheter un bien immobilier, avant la crise ils étaient plus de 70 %.

12 % des acheteurs sont des investisseurs, qui louent ou attendent des jours meilleurs.

En 2006, 40 % des primo accédants n’avaient pas de fonds propres, on ne le voit plus maintenant.

Le prix moyen des biens a été divisé par deux.

Le prêt étant lié au bien et non à l’emprunteur, la garantie de la banque ne porte que sur le bien : les emprunteurs peuvent arrêter les remboursements, ils perdent leur maison, certes, mais ne sont pas tenus de rembourser le solde à la banque.

Le reste de l’économie n’étant pas brillant, la CAR finalement perd peu d’adhérents. Mais environ un tiers a désormais un autre emploi.

Mais les stocks d’invendus sont presque épuisés, et il n’y a pas eu de nouvelles constructions : l’optimisme est donc de rigueur.

Pour en savoir plus sur la CAR (California Association of Realtors) et sur l’immobilier aux Etats-Unis : rendez-vous sur cet article !

Crise immobilier états unis

À propos de l'auteur 

2 Commentaires

  1. Est il possible de consulter les différents formulaires de la CAR sans être obligé de les payer, dans un but d’information ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*