Réseaux d’agents commerciaux : pourquoi tant de haine ?

agents commerciaux, moutons noirs de l'immobilier

Depuis quelques années, les agents immobiliers classiques, possédant un local, une vitrine « physique », ont à faire face à une nouvelle concurrence : les réseaux d’agents commerciaux.

Il existe actuellement une cinquantaine de réseaux de ce type en France, dont certains ont plus de mille négociateurs. Leur vitrine ? Internet, tout simplement.

La guerre aux agents commerciaux est-elle déclarée?

Nous avons déjà exposé les causes de ce développement dans cet article, et constaté que les agents commerciaux bénéficiaient, plutôt plus que les commerciaux des agences isolées, d’une solide formation, d’une panoplie d’outils marketing et d’une assistance efficace.

Mais les agents immobiliers sont, dans l’ensemble,  très remontés contre ces nouveaux concurrents (au point de ne pas les convier aux “états généraux de l’immobilier” qui se tiennent actuellement). Ils se plaignent paradoxalement de leur manque de formation… La paille et la poutre ?

La vérité est ailleurs. Elle est dans les tarifs que peuvent pratiquer ces commerciaux, souvent inférieurs à ceux des agences, lesquelles hurlent à la concurrence déloyale. Certains réseaux, d’ailleurs, recrutent en argumentant sur ce point : « vous n’aurez pas les charges fixes d’une agence, donc vous pourrez vous permettre d’être moins chers et de faire ainsi plus d’affaires… ».  Cette position n’est pas la nôtre, nous préférons offrir des services de qualité et garder le même barème d’honoraires qu’en agence.

Mais elle est respectable. C’est au client de choisir.

L’unité entre agents commerciaux et agents immobiliers pour aller plus loin

Plutôt que de s’entre-déchirer, les agents immobiliers seraient bien inspirés de remettre en cause leurs méthodes, en apportant toujours plus de services à la clientèle, et en s’adaptant au monde qui change… ce que s’emploient d’ailleurs à faire tous les réseaux, de franchise d’agences ou d’agents commerciaux.

Devenir franchisé ou agent commercial chez Cimm immobilier ? Contact :  07 76 00 16 58

À propos de l'auteur 

7 Commentaires

  1. Bonjour

    En discutant avec les négociateurs des ‘grands réseaux’, leur position est la suivante : ils se sont regroupés au sein de l’AMEPI dans le but de ‘tuer’ les indépendants ( petites agences ou mandataires)qui leur feraient du tort suite à un manque de professionnalisme et des honoraires ridicules. Réponse qui me sidère, avec moins de 50 % du marché, nous les professionnels nous trompons de cible en visant nos confrères, mieux vaudrait nous concentrer sur le marché du PAP qui nous échappe ..et ‘boycotter ‘ les notaires qui développent leurs services immobiliers, car cela revient revient à nous tirer une balle dans le pied en alimentant la concurrence. Idem pour les collègues qui utilisent en payant les sites d’annonces gratuites pour les particuliers : financer la concurrence, c’est de l’art …

  2. Etant au conseil d’administration d’AMEPI, je peux vous dire que ce n’est pas le cas, l’objectif est clairement de lutter contre le mandat simple qui ne permet pas d’offrir des prestations de qualité aux clients.
    Et Amepi est ouvert aux agences indépendantes.
    Les négociateurs que vous avez rencontrés se trompent de cible, en effet.

  3. Je vous adresse ce mail pour mettre en garde toutes les personnes qui seraient tentées d’utiliser les services de l’agence immobilière REAL CAPITAL, située rue Legendre à Paris dans le 17eme.
    Mensonges, reniement de parole, mauvaise foi,chantage, nous ont contraints à abandonner la cession de notre fond de commerce alors qu’un acheteur s’etait engagé.
    C’est un comble si l’on considère qu’ils etaient mandatés pour nous assister dans cette vente , et qu’en finalité nous avons a subir les frais d’annulation de la vente.
    Ce genre d’attitude ne fait pas honneur à la profession des agents immobiliers et nous souhaitons le faire savoir.

  4. Certaines agents commerciaux sur demande de leur agence nationale de tutelle diffuse des annonces erronées à savoir ne respectent pas les mandats signés par leur clients vendeurs.
    Pour infos, une maison que je recherchai est diffusée à différents prix sur le web. Le vendeur que j’ai pu contacter me signale n’avoir jamais signé un mandat frais d’agence inclus à un prix diffusé par le commercial et n’ai donc pu acquéir ce bien ( le vendeur n’ayant pas souhaiter son prix net vendeur ainsi que l’agent commercial qui n’a pas voulu baisser sa commission
    A médiser

  5. Je suis tout à fait d’accord avec l’article. Nous pensons aussi que la qualité des services offerts aux clients est la priorité. C’est pourquoi au sein de notre agence, qui est aussi un réseau de mandataires immobilier, nous formons nos agents commerciaux afin qu’il soit à la hauteur des attentes des clients.

    Le Bon Agent – réseau de mandataires immobiliers

  6. j ai été mandataire immobillier et ce sont tous des arnaqueurs pack pub soit disant gratuit comme propiétés-privées.com et d autres a fuir….ne vous laissez pas avoir politique du nombre avec 400 mandataires et un redevance de 200 euros chacun par mois et oui ttc soit 80000 euros par mois pour une equipe au siège de moins de 10 personnes !! je l ai vu ! ils n ont pas besoin de vos ventes!! et tourn over très important d ailleurs aucun ne communique de chiffres!! une vraie arnaque!!!!!!

  7. Bonjour ex mandataire,
    Je ne sais pas comment ça se passe ailleurs, mais ne généralisez pas, chez nous nous avons des mandataires qui réussissent très bien et qui ne souhaitent pas quitter le réseau !
    Ce n’est pas tant le métier qui est difficile que les conditions dans lesquelles on l’exerce : en tant que mandataire, on est seul sur le terrain, et ça ne convient pas à tous. Mais c’est aussi la règle du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*