La colocation : nouveau mode de logement pour de nouvelles formes d’investissement

Un mode de logement en devenir, qui crée des opportunités intéressantes pour les propriétaires-bailleurs et agences immobilières.

Depuis quelques mois, de plus en plus de personnes et notamment jeunes salariés, choisissent la colocation. Les raisons avancées sont nombreuses : économies, confort, lien social… En effet, louer une chambre dans une colocation coûte en moyenne 30% moins cher qu’un studio (où par définition vous êtes seul), sans compter les économies réalisées grâce à la mutualisation des charges : électricité, gaz, internet, ameublement… S’ajoute à cela, la possibilité d’accéder à des biens mieux situés, avec de meilleures prestations et de vivre une expérience humaine avec ses colocataires.


Une rentabilité plus élevée et une fiscalité avantageuse pour les propriétaires-bailleurs

Aujourd’hui, acheter un bien et le destiner à la colocation permet une rentabilité plus élevée que s’il avait été loué à un seul ménage. Une option de plus en plus envisagée, notamment pour certaines grandes surfaces moins faciles à louer et qui retrouvent une pertinence sur le marché de la colocation. Les grandes métropoles françaises illustrent bien ce cas de figure. En effet, il devient compliqué de trouver des familles capables d’occuper un grand logement, avec un loyer conséquent. En revanche, réunir 3 ou 4 colocataires qui partageront le loyer et les charges de ce même logement devient tout de suite plus envisageable, d’autant que souvent, le montage locatif s’avère moins cher que la location de petites surfaces !

Autre aspect à souligner : la fiscalité. Et oui, la rentabilité de ces investissements est souvent renforcée par une fiscalité favorable. En effet, les propriétaires peuvent compter sur la déduction du prix des travaux (par exemple pour adapter un bien à la colocation) sur les revenus perçus et un régime fiscal avantageux pour les biens loués meublés, ce qui est souvent le cas des colocations.

Demande VS offre pour la colocation

Selon les derniers chiffres en vigueur, 54% des colocataires sont des salariés : une avancée dans la perception des colocataires, qui ne sont plus uniquement identifiés comme des jeunes étudiants fêtards. En outre, le nombre de personnes recherchant une chambre à louer en colocation augmente chaque année. On avance plus 30% de nouvelles colocations par an en France. Un marché en pleine expansion qui est encore loin de tout son potentiel ! En effet, la colocation à Paris représente 10% du marché des nouvelles locations, là où elle explose à 40% à Londres !
Mais face à cette demande croissante, l’offre est encore à la traîne. Et pour cause :  on estime la demande de colocation jusqu’à 10 fois supérieure à l’offre selon les villes.
Manque d’informations ? Besoin d’accompagnement ? Besoin de faciliter la gestion ?
Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer ce retard… Mais face à l’ampleur du phénomène, plusieurs acteurs de l’immobilier ont décidé d’agir.

Wattamate : la plateforme de la colocation

Partenaire privilégié du groupe Cimm, Wattamate se fixe pour mission d’organiser le marché de la colocation grâce à des solutions intégrées pour les colocataires, propriétaires et agences immobilières. La plateforme adresse d’une part les colocataires, pour leur permettre de postuler rapidement à des biens disponibles à la colocation, en facilitant leurs démarches administratives. D’autre part, la solution permet aux agences immobilières d’optimiser leur gestion locative, de la constitution du dossier locatif à la signature du bail électronique.

Un outil simple et innovant, qui permet de gagner plusieurs heures de gestion administrative par semaine, à consacrer à la recherche de mandat, par exemple.

« Outre la hausse des loyers et la tension actuelle du marché de l’immobilier, le besoin de mobilité et le changement des habitudes de vie chez les jeunes (ère du « Co… ») y est aussi pour beaucoup dans l’explosion de la colocation.
Certains professionnels ont bien compris ce tournant en créant des agences spécialisées en colocation pour profiter de ce marché (Colocatères, Chez Nestor, Myredblanket, Lacasa, …). En effet, en plus de bénéficier d’une fiscalité avantageuse pour les propriétaires, la colocation permet de sécuriser leurs flux financiers : clause de solidarité dans les baux collectifs et diminution des périodes de carence, puisque la demande de colocation est bien supérieure à l’offre.
Le gouvernement a également bien pris conscience de l’enjeu et travaille à faciliter et fluidifier ce nouveau marché. La loi ELAN illustre cette tendance avec, par exemple, la disparition prochaine de l’acte de cautionnement manuscrit. Nous avons été invités à témoigner sur l’évolution du marché de l’immobilier, lors d’une audience à l’Assemblée Nationale.
Depuis plus d’un an maintenant, nous travaillons aux côtés des gestionnaires et directeurs d’agences immobilières pour concevoir un outil qui réponde réellement à leurs besoins terrain, et leur permette d’accéder facilement à ce marché en plein essor. Notre relation avec eux se veut humaine et directe, nous sommes constamment à l’écoute des retours qui nous feront progresser dans notre promesse : leur faire gagner du temps. »

Olivier Fischer – Directeur Commercial de Wattamate

Intéressé par notre approche ? Inscrivez-vous en 2 clics pour une démo avec Olivier : http://bit.ly/2WCwnGY

 

À propos de l'auteur 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*