Déclaration de succursale “art.8”

loi hoguet

L’article 8 du décret d’application de la loi Hoguet (72-678 du 20 juillet 72) impose de faire une déclaration préalable pour l’ouverture de tout “établissement, succursale, agence ou bureau” dépendant du titulaire de la carte professionnelle d’agent immobilier. Un directeur doit être nommé, qui doit avoir la même capacité que le titulaire de la carte, avec toutefois des durées d’emploi divisées par deux (donc un an et demi si le directeur est titulaire du baccalauréat, deux ans s’il bénéficie du statut cadre, et cinq ans s’il n’a aucun diplôme).

On pourrait disserter sur les interprétations restrictives des préfectures,  qui demandent souvent au directeur d’habiter près de la succursale, ou qui refusent de délivrer le récépissé de déclaration au motif qu’il en gèrerait déjà suffisamment. Tout cela est bien connu.

Ce qui l’est moins, c’est que cette formalité est exigée pour tout établissement, même ouvert à titre temporaire (art. 4). Elle est donc obligatoire pour tout stand dans un salon de l’immobilier, une foire, voire même pour un véhicule nomade d’exposition… sous peine de sanctions pénales !

Il était prévu par le projet de loi Lefebvre, fin 2011, de supprimer cette sanction pénale. Levée de bouclier immédiate des agents immobiliers, qui ont prétendu, on se demande bien pourquoi, que cela favoriserait le développement des réseaux de mandataires, alors que justement ceux-ci n’ont pas d’établissement fixe.

Ceux-là même qui ont hurlé au loup sont-ils parfaitement en règle par ailleurs ? Font-ils systématiquement cette démarche chaque fois qu’ils tiennent un stand sur un salon ?

En cas de contrôle, la personne tenant le stand serait probablement considérée comme “directeur” au sens de l’art. 8, et il lui serait reproché de n’avoir pas fait la déclaration, et également de faire office de directeur de succursale sans en avoir les capacités.

 

Pour en savoir plus sur l’obtention de la carte professionnelle : Cliquez ici

À propos de l'auteur 

2 Commentaires

  1. On en sort pas de ces polémiques stériles alors que se joue en ce moment un tournant pour la profession qui va échapper encore une fois à la profession…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*