Devenir agent immobilier

Comment devenir agent immobilier

comment devenir agent immobilier ?
Comment devenir agent immobilier ?

Pour devenir agent immobilier, administrateur de biens ou syndic de copropriétés, il faut obtenir une carte professionnelle délivrée par la CCI, sous certaines conditions notamment celle de la capacité du ou des gérants. Il y a plusieurs possibilités.

– Vous êtes titulaire du BTS immobilier, vous pouvez prétendre à la carte professionnelle.

– Vous êtes titulaire d’une licence délivrée par l’Etat (bac + 3), dans un domaine juridique, économique ou commercial, vous êtes qualifié ;

– Vous avez été salarié par un titulaire de la carte professionnelle sollicitée, pendant dix ans, durée ramenée à quatre ans si vous aviez le statut cadre, ou trois ans si vous êtes titulaire du baccalauréat : c’est tout bon !

Vous ne rentrez pas dans ce cadre ? Là encore, il y a des solutions :

  • Présenter une VAE pour obtenir le diplôme convoité. Prérequis : pouvoir prouver au moins trois ans d’expérience professionnelle, salariée ou non, dans l’immobilier ou non, mais dans un domaine en rapport avec un diplôme qui vous permettra d’obtenir la carte professionnelle d’agent immobilier dans un deuxième temps. Chaque cas étant particulier, nous vous recommandons de vous adresser à un « coach » spécialisé qui vous permettra d’identifier le diplôme correspondant à votre expérience et vous accompagnera dans la démarche.

Chez Cimm immobilier, nous avons accompagné des dizaines de candidats à la VAE, qui sont désormais agents immobiliers.

  • Etre salarié d’une structure titulaire de la carte professionnelle pendant la durée nécessaire (voir ci-dessus), rien ne vous empêchant d’être associé, voire seul propriétaire de cette structure ; encore faut-il être sûr de bien s’entendre avec le gérant pendant au moins trois ans.

La qualification du gérant est un des éléments permettant d’obtenir la carte professionnelle

Comment devenir agent immobilier
Comment devenir agent immobilier ?

Il vous faudra également :

  • Une structure juridique justifiée par la production d’un extrait K BIS ; vous pouvez exercer en nom propre, en Sarl, SAS, SASU…
  • Un casier judiciaire B2 ne comportant pas de condamnations interdisant l’exercice de la profession d’agent immobilier  (escroqueries en particulier) ;
  • Une assurance RCP (responsabilité civile professionnelle) couvrant les éventuelles conséquences financières de vos erreurs ou de celles de vos préposés ;
  • Facultativement, si vous souhaitez encaisser les dépôts de garantie des clients, une garantie financière, et un compte « art. 55 » (la garantie financière est obligatoire pour l’activité de gestion locative).
  • Ensuite, pour renouveler votre carte professionnelle tous les trois ans, il vous faudra justifier d’avoir suivi au moins 14 heures de formation par an.

Chez Cimm immobilier, nous formons et accompagnons les débutants dans leurs démarches, dès avant la création de leur agence, en leur apportant tout notre savoir-faire et l’intégralité de nos outils et services, fruits de 38 années d’expérience.

Nous offrons également la possibilité de démarrer en tant que conseiller immobilier , sous l’enseigne Immoliaison.

Devenir agent immobilier franchisé ou conseiller immobilier, avec ou sans diplôme :  07 76 00 16 58 

À propos de l'auteur 

20 Commentaires

  1. Merci pour cet article qui répond à toutes mes questions. Je vous contacterai prochainement pour rejoindre Immoliaison en tant que conseiller immobilier.

  2. Bonjour,
    Je viens vers vous dans le cadre de la création d’une agence immobilière.
    Le dossier d’immatriculation de la société, qui est complet, a été déposé auprès du CFE concerné.
    Là où le bas blesse est que la CCI nous a annoncé qu’en vue de l’obtention de la carte professionnelle, l’extrait Kbis à proprement dit est une pièce justificative nécessaire.
    Or selon le décret n°72-678 du 20/07/72, il est possible de fournir “la demande d’immatriculation” à défaut de Kbis.
    Pourriez-vous m’éclairer là-dessus svp ?
    Vous remerciant vivement par avance pour votre retour,
    Bien cdt

  3. Bonsoir, normalement le greffe vous fournit un k-bis ou la CCI transmet votre dossier au greffe pour l’obtention de ce k-bis et normalement sur ce k-bis, il y a une mention comme quoi vous devez obtenir votre carte sous 15 jours ou un mois.
    Cordialement.

  4. Merci de toutes ces informations qui nous seront trés utiles
    Nous sommes depuis 28 ans une agence Immobiliere spécialisé dans la cession de fonds de commerce et immeuble de rapport

    Comment rejoindre Votre groupement de Professionels de l’immobilier

    Philippe coca
    Agence SOGIMO a bordeaux

  5. Bonjour,actuellement mandataire en immobilier business (entreprises et fonds de commerce)sur le 64, j’objective d’obtenir la carte professionnelle.Je en suis pas certaine que ma situation actuelle permet l’obtention de la carte. Je vois que vous accompagner les personnes sérieuses et motivées…Je connais de nom votre enseigne et serais éventuellement à l’ esprit de vous rejoindre. Je serai ravi de pouvoir échanger avec vous sur l’ensemble du sujet à toute fin utile. D’avance je vous remercie pour votre retour. Avec mes respectueuses et cordiales salutations. JdP (64140)

  6. Bonjour
    Etant Agent commercial dans une agence depuis bientot 4 ans, que faut il faire d’obtenir ma carte professionnel ?
    Bien cordialement

  7. Bonsoir, il faut que vous ayez l’aptitude professionnelle pour avoir la carte professeionnelle si vous souhaitez créer une agence. A savoir :

    PROFIL N° 1
    Diplôme BAC + 3 : en Droit, Commerce, Economie, Gestion

    Diplôme délivré par l’Etat ou par un établissement reconnu par l’Etat, d’un niveau égal ou supérieur à 3 années d’études supérieures après le baccalauréat, et sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales (ex : licence en droit, sciences économiques, AES, école supérieure de commerce).

    Cela veut dire quoi ?

    Les diplômes délivrés par l’Etat émanent des établissements publics de l’enseignement supérieur (Universités, Ecoles, etc.) sont facilement identifiables (Licence, Master I, Master II).
    Attention, les diplômes émanant d’établissements reconnus par l’Etat ne seront acceptés que s’ils sont revêtus d’un contreseing ministériel ou rectoral

    La question qui revient souvent pour un diplôme ou un titre professionnel sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales est que l’on ne sait pas si ce diplôme ou titre confère ou non l’aptitude professionnelle.

    Cette explication est valable pour diplômes délivrés par les Ecoles hors Universités (Licence, Master I, Master II) ; les diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieur technique privés et consulaires autorisés à délivrer un diplôme visé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur ; les diplômes ou titres inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles d’un niveau équivalent (niveau II).

    Il faut regarder le ratio de Droit, d’Economie et de Commerce de votre Diplôme ou Titre.

    En clair : si votre diplôme ou titre à plus de 50 % de Droit, d’Economie ou de Commerce ; votre diplôme ou titre sera reconnu.

    Doivent également être acceptés les diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieur technique privés et consulaires autorisés à délivrer un diplôme visé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur et notamment les écoles de commerce et de gestion.

    Autrement dit tout établissement d’enseignement supérieur technique privé ou consulaire (dépendant des Chambres de Commerce) qui délivre un diplôme sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales visé par le ministère de l’enseignement supérieur confère l’aptitude.

    La question qui revient encore pour un diplôme ou un titre professionnel sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales est que l’on ne sait pas si ce diplôme ou titre confère l’aptitude professionnelle. Il faut là encore se référer au ratio d’Economie, de Droit ou de Commerce contenu dans le diplôme comme précédemment.

    Pour plus d’informations :

    http://www.textes.justice.gouv.fr/art_pix/boj_20080006_0000_0024.pdf

    Les diplômes ou titres inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles d’un niveau équivalent (niveau II) et sanctionnant des études de même nature (juridiques, économiques, commerciales)

    Il s’agit de la principale innovation relative à l’aptitude professionnelle.

    Ainsi, sont désormais pris en compte les titres ou diplômes enregistrés au répertoire national des certifications professionnelles sous la double condition d’être :

    de niveau II (équivalent à bac + 3) et ;
    de sanctionner des études juridiques, économiques ou commerciales, l’identification des matières enseignées se faisant par l’attribution d’un code NSF de la nomenclature des spécialités de formation.
    Ces codes sont : 122 pour l’Economie, 128 pour le Droit ; 310 pour Echanges et Gestion ; 312 pour Commerce Vente ; 313 pour Finance Banque Assurance ; 314 pour Compta Gestion et 315 pour Ressources Humaines Gestion Perso Gestion Emploi.
    Vérifiez votre diplôme sur :

    http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/rechercheExperte

    Expérience nécessaire salariée : AUCUNE

    PROFIL N° 2
    Diplôme BAC + 2 : BTS Professions Immobilières

    Expérience nécessaire salariée : AUCUNE

    Aucun autre BTS ou DUT ne donne la capacité à être titulaire de la carte professionnelle d’agent immobilier

    PROFIL N° 3
    Diplôme de l’ICH, option vente et gestion d’immeubles

    Ce diplôme est délivré à Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Strasbourg, Guadeloupe, Martinique et Réunion.

    Expérience nécessaire salariée : AUCUNE

    PROFIL N° 4
    Licence Professionnelle en Immobilier

    Ces licences sont délivrées à Annecy, Bordeaux, Chambéry, Créteil, Grenoble, Lille, Limoges, Lyon, Marseille Aix, Metz, Montpellier, Rennes, Toulon et Versailles

    Expérience nécessaire salariée : AUCUNE

    PROFIL N° 5
    Baccalauréat ou autre diplôme délivré par l’Etat ou par un établissement reconnu par l’Etat et sanctionnant des études d’un niveau au moins équivalent.

    Expérience nécessaire salariée : Avoir occupé pendant 3 ans minimum un emploi subordonné se rattachant à une activité mentionnée à l’article 1er de la loi du 2 janvier 1970.

    En clair, pour la carte T de transaction, il faut avoir été salarié 3 ans à temps plein chez un employeur titulaire de la carte T et avoir eu son attestation n°9.

    Pour la carte G, c’est la même chose ainsi que pour la carte S.

    Si vous souhaitez avoir les 3 cartes et que vous êtes titulaire du baccalauréat, vous devez avoir été salarié 3 ans sous carte T, 3 ans sous carte G et 3 ans sous carte S soit 9 ans au total.

    PROFIL N° 6
    Aucun Diplôme

    Expérience nécessaire salariée : Avoir occupé pendant au moins 4 ans un emploi subordonné se rattachant à une activité mentionnée à l’article 1er de la loi du 2 janvier 1970 (*) en qualité de cadre au titre duquel le demandeur était affilié comme tel auprès d’une institution de retraite complémentaire ou d’un emploi public de catégorie A ou de niveau équivalent.

    En clair, pour la carte T de transaction, il faut avoir été salarié 4 ans à temps plein comme cadre chez un employeur titulaire de la carte T et avoir eu son attestation n°9.

    Pour la carte G, c’est la même chose ainsi que pour la carte S.

    Si vous souhaitez avoir les 3 cartes et que vous n’êtes pas titulaire du baccalauréat, vous devez avoir été salarié cadre 4 ans sous carte T, 4 ans sous carte G et 4 ans sous carte S soit 12 ans au total

    PROFIL N° 7
    Aucun Diplôme

    Expérience nécessaire salariée : Avoir occupé pendant au moins 10 ans un emploi subordonné se rattachant à une activité mentionnée à l’article 1er de la loi du 2 janvier 1970.

    En clair, pour la carte T de transaction, il faut avoir été salarié 10 ans à temps plein chez un employeur titulaire de la carte T et avoir eu son attestation n°9.

    Pour la carte G, c’est la même chose ainsi que pour la carte S.

    Si vous souhaitez avoir les 3 cartes et que vous n’êtes pas titulaire du baccalauréat ni salarié cadre, vous devez avoir été salarié cadre 10 ans sous carte T, 10 ans sous carte G et 10 ans sous carte S soit 30 ans au total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*