Mandat exclusif, mandat simple, même combat ?

suppression mandat exclusifLe gouvernement est-il particulièrement retors de prétendre qu’il ne supprime pas le mandat exclusif mais seulement la clause pénale sanctionnant le fait pour le vendeur de ne pas rémunérer l’agence en cas de vente par lui-même ? (le plus souvent grâce à la publicité faite par l’agence d’ailleurs). Ou ne mesure-t-il pas les conséquences de cette mesure ?

Car c’est bien cette clause qui fait le fondement du mandat exclusif. Qu’en restera-t-il ? Un mandat donné à une seule agence, à qui le vendeur demandera de faire le maximum en contrepartie de cette “exclusivité d’agence”, mais qui sera ravi lorsque des acquéreurs contourneront l’agence en toute légalité pour le contacter en direct ? Ce n’est pas un mandat “exclusif”. Et c’est un marché de dupes. Nous travaillons déjà bien assez souvent gratuitement avec le mandat simple (huit fois et demie sur dix).

Exit le mandat exclusif !

Un tel mandat “exclusif sauf propriétaire” existe déjà. Il est ultra minoritaire dans la profession, et ne peut être qualifié d’exclusif. Il n’est pas accepté dans les fichiers communs de mandats exclusifs, AMEPI, SIA, CALITIMO et autres “bourses de l’immobilier”…
Il est utilisé par quelques professionnels qui n’ont pas su hisser le niveau de leurs prestations à la hauteur des exigences d’une véritable exclusivité, et ne peuvent donc la faire accepter à leurs clients. Cette mesure va niveler par le bas, nous contraindre à la médiocrité…

Si elle est adoptée, et contrairement à ce que prétend abusivement le gouvernement, il n’y aura plus de mandat “exclusif”. Un mandat exclusif est celui par lequel, si le bien est vendu par quelque intervenant que ce soit, l’agence a droit à sa commission ou à une indemnité. A l’exclusion de tout autre intervenant. Ce ne sera plus le cas. Exit donc le mandat exclusif, le terme même d’exclusivité, de mandat exclusif, ne correspondant pas au contenu du contrat, ne pourra plus être utilisé. La commission de recommandation des clauses abusives y veillera, n’en doutons pas, et c’est d’ailleurs sa mission. Le simple fait d’insérer “exclusivité” ou “mandat exclusif” dans un mandat sera considéré comme une une clause abusive.

Par ailleurs, la suppression du mandat exclusif favorise-t-il la concurrence ? Pour le savoir : Cliquez ici

Exclusif “sauf propriétaire”

Le mandat “exclusif sauf propriétaire” que l’on veut contraindre l’ensemble des professionnels à utiliser, est beaucoup plus proche du mandat simple que du mandat exclusif. Rappelons les statistiques : un professionnel vend en moyenne un mandat simple et demi sur dix, et sept mandats exclusifs sur dix. En contrepartie, vu la qualité des prestations qu’il doit mettre en oeuvre pour obtenir et conserver un tel mandat, il ne va s’occuper, en exclusivité, que d’une quinzaine d’affaires, au lieu d’une soixantaine en mandat simple. C’est cette qualité que l’on veut nous interdire !

Les mandats exclusifs dans la profession représentent un peu plus de 10% du nombre total des mandats, mais 40% du CA global des agences. Et près de 80% dans notre réseau, qui s’applique à la qualité depuis trois décennies.

Et les professionnels travaillant en mandat exclusif protègent ceux qui travaillent en mandat simple. Comme la partie de la population vaccinée empêche les non vaccinés de contracter la maladie, le fait qu’il y ait des mandats exclusifs dissuade majoritairement de contourner l’agence, même en mandat simple. Mais quand cela se saura qu’on peut éviter de payer l’agence dans tous les cas en contactant directement le propriétaire, gageons que le taux de transformation des mandats simples, de l’ordre de 15% actuellement, baissera très vite en dessous de… 10% ? 5 % ?

Pourquoi un tel acharnement contre les agents immobiliers ?

D’où vient cette hargne contre notre profession ? Du fait que les tarifs des agences ne correspondent pas aux prestations fournies. C’est d’ailleurs ce que l’on a entendu lors des débats à l’assemblée nationale. Mais, monsieur Frédéric LEFEBVRE, c’est vous qui l’avez voulu, en tout cas nos politiques, en nous interdisant de nous faire payer tant qu’une affaire n’est pas conclue (article 6 de la loi Hoguet et 73 de son décret d’application). Dans ces conditions, si on vend une affaire sur dix, comme en mandat simple, on est dix fois trop chers pour celui pour qui on a conclu. Sauf à ce que l’Etat nous rembourse le temps passé et les dépenses affectées aux affaires non conclues… La seule solution, en l’état actuel de la réglementation, est le mandat exclusif qui permet un taux de transformation très supérieur donc un meilleur rapport qualité/prix. Et une véritable implication du professionnel.

Ou alors il faudrait nous autoriser à facturer les services rendus, établissement du dossier de vente, publicité, visites… Mais ce n’est pas ce que nous avons demandé ! Nous n’avons d’ailleurs rien demandé, sinon qu’on nous laisse travailler. Et les consommateurs n’ont rien demandé non plus : avez-vous interrogé nos clients vendeurs ? ce sont eux nos clients, et eux qui nous paient.

Pendant que j’écris ces lignes, appel d’une agence. Un client lui a téléphoné, suite à une publicité sur SeLoger, pour poser des questions sur un bien : localisation exacte, commerces à proximité… Ce client n’a pas voulu de RV pour visiter, mais une heure après, il négociait en direct avec le propriétaire. Rien de choquant pour nous, c’est notre lot quotidien. A petite dose, c’est supportable. Mais demain ?

Combien de fermetures d’agences cette mesure entraînerait-t-elle (j’espère que l’emploi du conditionnel est encore d’actualité…)  ? 40 %, 50 % de celles qui font majoritairement de la transaction ? Les dégâts seront considérables. Et combien de chômeurs ? Quelques dizaines de milliers. Et quelques milliers d’autres parmi les fournisseurs des agences. Si l’Etat considère qu’il en a les moyens…

Pour plus d’informations sur le mandat exclusif : Cliquez ici

À propos de l'auteur 

8 Commentaires

  1. Ce qui est regrettable, les négociateurs sont tellement poussés à prendre du mandat exclusif qu’ils en oublient de mettre le bien au prix du marché et dans ce cas le mandat exclusif n’est pas vendu. Le mandt exclusif oui mais avec des pros et non avec des “amateurs”, c’est souvent le cas.

  2. Arnaque avec le mandat Pro chez la Bourse de l’Immobilier.

    Si vous signez un mandat Pro chez la Bourse de l’Immobilier cela signifie que quoiqu’il arrive, quoique vous fassiez (que vous vendez seul ou non de votre côté, avec une autre agence (2 comme le permet ce Mandat Pro) , vous leur devrez automatiquement 50% du montant de la commission. Et si vous refusez, la Bourse de l’Immobilier vous attaque en justice.
    Malheureusement, mes parents de 88 ans en ont été pour leur frais.

  3. Bonjour Gilles,
    Je ne connais pas ce mandat, ça m’intrigue, si vous pouviez me le faire passer ce serait sympa ?
    Par ailleurs il y a à ma connaissance plusieurs “bourse de l’immobilier” en France, sans lien entre elles, a priori..

  4. Bonjour,
    Le mandat pro de la bourse de l’immobilier est un véritable détournement de l’esprit de la loi, attention FUYEZ devant un tel contrat soit disant non exclusif, c’est un traquenard, un piège à vendeurs et malheureusement les personnes piégées ont très souvent âgées, honteuses d’avoir été abusées et qui de fait n’osent pas ebruiter leur deconvenue. Situation ubuesque qui en résulte : une dame âgée de 84 ans de ma connaissance veuve depuis peu et mise en confiance par un argumentaire bien rôder à signé ce mandat pro, et à donner mandat simple à deux autres agences conformément aux stipulations lisibles et rassurantes du mandat pro de la bourse de l’immobilier. Durant trois ans, pas d’acquéreurs, le deuil commençant à se faire, finalement son petit fils se porte acheteur de la maison de ses grands parents. Et bien la grand mère vendeur du bien s’est vue rappelée par la bourse de l’immobilier pour lui payer la commission qu’elle aurait dû percevoir si elle avait amené l’acheteur et conclut la vente !!! Soit 17Keuros facilement gagné par une signature obtenue par ruse sur une personne vulnérable… cet contrat est mandat pro est un coupe-gorge pour personnes vulnérables et d’ailleurs vous ne pouvez lire les clauses qu’en agence, rien n’est communiqué sur leur site internet qu’un argumentaire publicitaire vantant ce mandat pro et c’est ainsi plus facile de refermer ce piège quand le client est “captif” dans l’agence. Cette pratique déshonore la profession d’agent immobilier mais devient monnaie courante. Soyez donc très méfiants ne signez Rien en agence faites lire à des tiers de confiance, aux notaires qui eux ont une probité et un ethique indispensables à leur profession. Je suis écoeurée pour cette dame dont la retraite est maigre la bourse de l’immobilier à des juristes qui ont trouvés le moyen de tourner l’esprit de la loi. Car en l’espèce 17000euros de frais d’agence alors qu’elle a vendu après 3 années infructueuses, sa maison à son petit fils à prix inférieur forcément, c’est carrément nauséabond !
    Depuis cette dame âgée pleure de honte d’avoir été crédule et confiante, donc se fait oublier. Et c’est tout gagné pour le pro de l’immobilier… pas de bruit sur les conséquences de ce mandat pro, donc on continue à sévir, pas de problème de conscience. ..

  5. Bonjour,
    J’ai lu vos commentaires et suis navrée par les personnes laisées.
    Personnellement j’ai vendu ma maison par le biais du mandat pro et j’en suis satisfaite.
    J’ai 56 ans, il ne s’adresse pas qu’aux personnes âgées. Comme tout contrat, il faut se renseigner avant de signer un document, et qu’importe l’âge, le sexe, la religion. L’humain est tellement bête de mettre la faute sur les autres lorsqu’il s’est trompé. C’est tellement facile.

    Le négociateur a été clair avec nous, 2 agences en plus et au même prix c’est un pari très simple et efficace pour éviter les effets de braderie sur notre maison. Notre maison est unique et doit être vu par les acquéreurs au même prix pour éviter les négociations. Nous avons vendu notre maison en 2 jours au prix.
    Nous avions le droit de vendre de notre côté en se débarrassant de toutes les contraintes des visites et administratives. En gros l’agence faisait les visites, la negociation, la rédaction du compromis au plus vite, la réalisation des diagnostics et l’étude financière de l’acquéreur. Et ensuite le suivie jusqu’à l’acte authentique.
    Nous avons trouvé que c’était un bon compromis. On paye un service à travers la commission, on ne peut pas tout avoir. Et avoir des outils pro et ne pas les payer…Après il y a toujours des marchands de tapis mais en l’occurrence nous sommes très content du travail d’équipe de la bourse ils ont été efficace.

    C’est une succursale, il y a pas de franchisé. Tout appartient au même gérant, d’où le travail d’équipe. Les directeurs sont des employés.

    De plus, les diagnostics nous ont été remboursés à l’acte authentique et nous avons rien géré.

    Chacun son métier, il faut choisir les bons conseillés. Laforet, bedin, Era, orpi, ou encore dans n’importe quel magasin il y a des bons et des moins bons.
    Renseignez vous avant de signer mais sans être trop parano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*