Les mandats de vente dans l’immobilier

Les différents mandats de ventes dans l’immobilier

 

Mandats de vente

 

Le mandat simple

Le mandat simple permet au propriétaire de vendre lui même son bien, ou de le confier à d’autres agences immobilières.
La mise en concurrence des agences immobilières est souvent considérée comme un atout, mais tel n’est pas le cas. En effet, selon la moyenne nationale constatée, l’agent immobilier ne vendra le bien en question qu’une fois et demie sur dix. Le fait d’avoir plusieurs intermédiaires pour le même bien diminue en effet fortement les chances pour l’agent immobilier de vendre le bien, et donc de percevoir une rémunération. Les engagements de l’agence sont moindres qu’en mandat exclusif : d’autres agences détiennent aussi un mandat pour le même bien, les chances de vendre ce bien pour chacune d’elles en sont donc nettement réduites, et l’investissement de l’agent immobilier en est de même.
Le vendeur ne bénéficiera pas d’un réel travail de qualité puisque l’agent immobilier ne prend pas d’engagements précis, le travail sera uniquement quantitatif. Il n’y aura pas de réel suivi, ni une relation de confiance entre le propriétaire et l’agent immobilier. De plus, lorsque plusieurs agences sont mandatées, le bien peut apparaître en publicité avec des prix différends ce qui déstabilise les acquéreurs potentiels et discrédite la valeur du bien.
Dans le cas d’un mandat simple le propriétaire vendeur et l’agent immobilier ne sont pas satisfaits.

 

Le mandat exclusif 

Un mandat exclusif confère à l’agence immobilière l’exclusivité du bien, aucune autre agence ne peut avoir un mandat simple ou exclusif pour ce bien, et le propriétaire ne peut pas vendre lui-même son bien.Statistiquement, l’agence obtient huit chances et demie sur dix de vendre en mandat exclusif. Elle est en mesure d’effectuer un travail de qualité, en s’impliquant davantage et en investissant plus dans la publicité, ainsi qu’en prenant le temps de procéder à un tri sélectif des visites. Le travail sera de qualité puisque l’agent immobilier ne craindra pas qu’une autre agence ou le propriétaire lui-même vende le bien.
Elle entretient une relation de confiance avec le propriétaire, qui bénéficie d’un seul interlocuteur.
Le mandat exclusif ne peut être dénoncé qu’après une période de trois mois, ce qui peut paraître long.
Enfin, si le propriétaire a déjà confié la vente de son bien à d’autres agences, l’exclusivité est inenvisageable, puisque, par définition, l’agence détenant un mandat exclusif doit être la seule à détenir un mandat.

 

Les mandats simples et les mandats exclusifs ont donc plusieurs inconvénients majeurs :

Pour les mandats simples
• Le travail quantitatif, et non de qualité
• Pas de réel suivi, pas d’interlocuteur identifié
Pour les mandats exclusifs
• Avec une seule agence sur l’affaire, le bien vendu est moins visible ; sauf si l’agence participe à une organisation de mise en commun des mandats exclusifs (AMEPI)
• Le client a l’impossibilité de vendre lui-même son bien
• La période d’irrévocabilité du mandat (trois mois), est souvent considérée comme étant trop longue
• Si le propriétaire a déjà confié la vente de son bien à d’autres agences, l’exclusivité est inenvisageable.

 

Le mandat CALITIMO

 

Le mandat de vente CALITIMO est un mandat qui a les avantages du mandat simple et du mandat exclusif, sans en avoir les inconvénients.
Le mandat CALITIMO permet de faire diffuser le bien à vendre au sein du réseau de professionnels CALITIMO Club et sur le site Internet CALITIMO. De ce fait, l’agence n’est pas seule à proposer ce bien. Le vendeur voit ses démarches considérablement simplifiées, puisqu’il n’aura traité qu’avec une seule agence, et pourtant, un réseau national de centaines d’agences sera chargé de s’occuper de la vente de son bien. Il est donc inutile pour le vendeur d’aller confier plusieurs mandats simples à différentes agences. Le vendeur va alors bénéficier de ce réseau d’agences collaboratrices, tout en conservant un seul et unique interlocuteur : l’agence à laquelle il aura confié le mandat. Cette agence maîtrise les relations éventuelles entre le client et une autre agence adhérente, ayant un acquéreur potentiel pour le bien à vendre. Elle accompagnera par exemple en visite cette agence (qui ne connaît pas le bien) et son futur acquéreur.

 

De plus, le mandat CALITIMO a créé l’option “propriétaire partenaire”, permettant au client vendeur de trouver lui-même un acquéreur pour son bien. Dès lors, il s’engage à présenter cet acquéreur à l’agence, qui verra ses honoraires diminués d’un montant convenu d’un commun accord entre les parties. La démarche commerciale ayant été effectuée par le client vendeur, il reste aux soins de l’agence de constituer le dossier en effectuant toutes les démarches nécessaires : vérifier la faisabilité financière du client acquéreur, rédiger le compromis, suivre le dossier chez le notaire et auprès des collectivités locales…
Le mandat CALITIMO présente également l’avantage de pouvoir diminuer la période d’irrévocabilité de trois mois du contrat, souvent considérée comme étant trop longue. Ainsi, le vendeur et l’agent immobilier décident ensemble de la durée de la période d’irrévocabilité. Il reste néanmoins nécessaire de conserver une durée au moins égale à quinze jours, afin de laisser le temps pour l’agence de démontrer au client qu’elle effectue l’ensemble des démarches nécessaires pour l’aboutissement rapide et optimal de l’opération.
Avec le mandat CALITIMO, il est possible de conserver les mandats simples que le vendeur a déjà consentis à d’autres agences. Ce qui n’est pas le cas pour un mandat exclusif. Le vendeur peut donc conserver les mandats déjà signés, mais ne peut en aucun cas confier de mandat supplémentaire à d’autres intermédiaires.
L’agence prend des engagements écrits en concertation avec le propriétaire du bien afin de mettre tout en œuvre pour vendre le bien. L’agence tiendra informée le propriétaire de ses démarches, par l’envoi de bons de visites, comportant les commentaires éventuels des acquéreurs, ainsi que par une information téléphonique hebdomadaire par exemple, ou, mieux, par un entretien à l’agence pour faire le point sur les actions passées et à venir. L’agent immobilier peut aussi envoyer une copie au propriétaire de toutes les actions publicitaires engagées. Par exemple, l’agence peut prévoir des animations spécifiques en vitrine (affichage plus grand, plusieurs photos, films faisant défiler les biens CALITIMO…) ou en publicité presse (publicité doublée, page CALITIMO, article annonçant une journée portes ouvertes…), ou sur Internet : en faisant systématiquement apparaître plusieurs photos, et en utilisant le système des visites virtuelles.

 

Un  agent commercial immobilier a le droit de rédiger des mandats, pour le compte de son mandant, tout autant qu’un négociateur salarié de l’agence.

Pour en savoir plus concernant le mandat exclusif et le mandat simple : Cliquez ici

Une intervention du fondateur de la franchise CIMM :

À propos de l'auteur 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*